Le sport, un espace égalitaire ? Et si tous les garçons faisaient de la danse et les filles du foot ?

Les garçons aiment le bleu, le foot, la bagarre, les sciences, les superhéros… Les filles aiment le rose, la danse, les poupées, la littérature, les princesses… Chacun d’entre nous a rencontré à un moment ou un autre ces clichés. Ils  inscrivent les enfants dès le plus jeune âge dans la catégorie “fille” ou “garçon”: c’est le processus de la socialisation différenciée. La même chose se produit dans le domaine du sport. “Tu es une fille” est synonyme de “Tu aimes la danse”; “tu es un garçon” signifie “tu aimes le foot”. Mais la complexité du comportement humain peut-il seulement se résumer à ces stéréotypes infligés sur nous par la Société? Les femmes ont une place majeure aujourd'hui au niveau sportif. Mais leur importance est souvent négligée. Combien d'athlètes femmes de haut niveau pouvez-vous citer? Une, deux peut être…Nous tenterons de comprendre grâce à une étude réalisée auprès des élèves de notre établissement quelle est la place qu’occupe la femme au niveau sportif et pourquoi l’importance des femmes dans le domaine du sport est si souvent délaissé.


 

            Nous avons interrogé 90 élèves de notre établissement. Les questions étaient simples: on leur donnait le nom d’un ou d’une athlète de haut niveau (là où le meilleur dans un sport) et ils indiquaient si oui ou non ils le ou la connaissaient. Nous avons rapidement pu valider notre hypothèse car en effet, 71% des élèves interrogés ne connaissaient pas les athlètes féminines. Nous leur avons aussi demandé quel(s) sport(s) ils pratiquaient et nous avons remarqué que 100% des personnes ayant répondu “la danse” ou “la gymnastique” étaient des filles. De la même manière, 78% des personnes ayant répondu “le foot” étaient des garçons.  Pas un seul garçon interrogé n’était un danseur! On peut aussi remarquer que les filles avaient plus tendance à pratiquer des sports normalement considérés comme “masculins”.

Vous allez sûrement vous demandez pour quelle raison les athlètes du sexe féminin sont moins connues que ceux du sexe masculin. La réponse est très simple : nous vivons dans une société, où les gens sont fortement influencés par de nombreux stéréotypes : l'homme est plus musclé, plus fort que la femme. Nous remarquons d'autant plus que le domaine du sport est considéré comme étant dominé par des valeurs "masculines". Les hommes ont plus tendance à pratiquer des sports violents comme le rugby ou bien le foot tandis que les filles vont plutôt s'inscrire dans la danse ou encore la gymnastique.

Screen Shot 2015-03-29 at 9.42.23 PM.png


 

Comment en finir avec ces inégalités ?

 

Les inégalités et discriminations ont donc souvent partie liées. Le traitement est une question d'égalité, voire de considération. Le sport est un domaine où peuvent naître des inégalités entre hommes et femmes et des discriminations se basant sur des stéréotypes et des préjugés. Toutefois, le paradoxe est que le sport peut aussi apporter une contribution positive à la société́ : il favorise le respect mutuel, la tolérance et la compréhension, en réunissant des hommes et des femmes, quels que soient leur âge, leur origine ethnique, leur religion et leur condition sociale.

 

Bien encadrées, les activités sportives peuvent ainsi être un moyen de lutter contre les discriminations, les préjugés et les stéréotypes. Par exemple, notre école a cette année décidé de mettre en place un club de foot féminin afin de permettre à tous de pratiquer le sport qu’ils désirent. Le chemin est sans doute encore long, mais à chacun d’y poser sa pierre.

Chiara Seidlitz

Clara Poupault   Classe de 1ere ES   2015

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

×